Macky Sall seul désormais face à l’ajustement des finances

Restons avec le député Mamadou Lamine Diallo qui soutient que les mesures et les réformes enclenchées par le Président Macky Sall confirment ses prédictions. Selon lui, la réponse de Macky Sall aux centrales syndicales confirme ce qu’il a toujours défendu, à savoir que le gouvernement a perdu ses marges de manœuvre. Pour Mamadou Lamine Diallo, l’accumulation d’arriérés intérieurs oblige le gouvernement à un ajustement des finances publiques. Pour ce faire, les mécanismes sont bien connus, à savoir couper les dépenses et ajuster les prix pour augmenter les recettes. Ainsi, souligne le député de l’opposition, dès qu’il s’est débarrassé de Mohammad Boun Abdallah Dionne et Amadou Ba, le Président Macky Sall fait face seul désormais à l’ajustement des finances publiques. Maintenant qu’il a tous les pouvoirs entre ses mains, il sera face au peuple. Il est décevant, selon lui, que la croissance tant vantée par les tenants du pouvoir, se termine par un ajustement structurel, après une réduction drastique du stock de la dette en 2006 et un prix du baril relativement bas durant la période. Il raille le chef de l’Etat, en soutenant que c’est la prouesse de Macky Sall avec le soutien de Bennoo.